Vive la Résistance.

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 octobre 2009

1 octobre, 2009

Biographie de Léon Baudon.

Classé sous Biographie,HISTOIRE — vivelaresistance. @ 14:02

Tous drois réservés à Vive la Résistance ne pas copier cette image sous peine de poursuites

Mr Léon Baudon.

 

Léon Baudon est né à Londres le 9 juillet 1921 d’une mère anglaise et d’un père français.
Après avoir passé une partie de sa jeunesse en France, il se trouve en Angleterre au moment des événements de 1940.
Engagé dans les Forces Françaises Libres (contre l’avis de sa famille anglaise) le 21 février 1941, il est envoyé comme mécanicien au camp de Camberley puis affecté à la 2ème Compagnie de Chars qui, à l’époque, ne comptait que trois chenillettes « Lorraine ».
Au mois d’août 1941, il embarque pour l’Afrique noire à bord du « Northumberland », un cargo destiné au transport de la viande. Il débarque à Pointe Noire (Congo) puis est dirigé vers Brazzaville. De là, sur un bateau à roues appelé « Le Fondere », il remonte le Congo, puis l’Oubangui jusqu’à Bangui (à cette époque la capitale de l’Oubangui-Chari devenue la République Centrafricaine).
Arrivé à Bangui le 22 novembre 1941, il participe à l’acheminement de camions chargés de fûts d’essence et de matériel vers Fort-Archambault au Sud du Tchad. Il y séjourne jusqu’au début du mois de janvier 1942.
Il reçoit ensuite l’ordre de convoyer des camions neufs vers Fort-Lamy (convoyage rendu très difficile du fait d’un sabotage des réservoirs !). Il se trouve à Fort-Lamy lors du bombardement de l’aérodrome par l’aviation ennemie le 22 janvier 1942, vers 14 heures.
Léon Baudon quitte Fort-Lamy en mars 1942 pour Kano, ville du Nigéria alors colonie anglaise. Il y rejoint la 2ème Compagnie de Chars où il effectue des travaux de mise au point sur les radiateurs de chars.
Il prend l’avion pour Le Caire, via Khartoum, le 12 février 1943 et arrive à Tripoli le 16 février. Il est ensuite dirigé vers Sabratha (Tripolitaine) où il devient infirmier sous les ordres du médecin-chef Krementchouski.
Son épopée africaine s’achève au Maroc. Affecté à la 2ème Division Blindée, au sein du 501ème Régiment de Chars de Combat, il embarque le 9 avril 1944 à Casablanca (Maroc) sur un LST (Landing Ship Tank) à destination du Royaume-Uni (Swansea au Sud du Pays de Galles).
Léon Baudon débarque en France avec son unité à Sainte-Marie du Mont, au Nord de Carentan, le 3 août 1944 ; c’est le jour tant attendu !
Il participe aux durs combats de la forêt d’Écouves et d’Écouché lors de la Campagne de Normandie.
Après la libération de Paris, il est blessé lors de la Campagne des Vosges à Chatel-sur-Moselle, le 19 septembre 1944. Rétabli, il rejoint son unité le 14 novembre 1944 et poursuit l’épopée jusqu’en Allemagne.
Il est démobilisé en Angleterre le 11 octobre 1945.

 

200px2edbinsigne.jpg

 

sanstitreoioioi1.jpg

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus