Vive la Résistance.

5 avril, 2010

70ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle.

Classé sous ACTUALITE,CONFRENCE - DEBAT,semaine speciale — vivelaresistance. @ 16:40

Programme officiel

70ème anniversaire
de l’appel du 18 juin 1940
du général de Gaulle

Alençon, du 22 au 25 avril 2010

 

affiche70meanniversaireappel001.gif

Jeudi 22 avril :

20H30

Conférence-débat
Sous la présidence d’honneur de M. Fred Moore, Compagnon de la Libération.
Avec la présence du colonel Loïc Le Bastard, Secrétaire Général de la Chancellerie de l’Ordre de la Libération et de Michel Leclerc de Hauteclocque, fils du maréchal Leclerc.


« L’Ordre de la Libération,
1038 Compagnons, 5 communes, 18 unités combattantes ».


L’histoire de la plus prestigieuse décoration française de la 2ème Guerre mondiale, en présence de plusieurs Compagnons et anciens de la France Libre et de la Résistance.


Entrée libre
Halle aux Toiles

Vendredi 23 avril :

17H00

 


Conférence de M. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Français libre, historien.

 


« De l’appel du 18 juin 1940 à la Libération »

 


Jean-Louis Crémieux Brilhac fut secrétaire du Comité exécutif de propagande et chef du service de diffusion clandestine de la France Libre (Londres – printemps 1942/août 1944).

La conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de plusieurs ouvrages par l’auteur.

 

Entrée libre
Halle aux Toiles


Samedi 24 avril :

14H00


Conférence de M. Jean-François Muracciole, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Montpellier III. Spécialiste de la Résistance et de la France Libre. Chercheur au CNRS.


« Les Français libres, l’autre résistance »

 

Avec la présence de M. Georges Caïtucoli, Vice-Président et Secrétaire Général de la Fondation de la France Libre.


La conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de plusieurs ouvrages par l’auteur.


Entrée libre

Halle aux Toiles

16H00

 

 

Conférence – débat
Par Mme Janine Boulanger-Hoctin, présidente de l’Amicale des volontaires féminines dans la France Libre.

 

« Les volontaires féminines dans la France Libre »

 


Avec la présence de plusieurs Françaises libres et anciennes résistantes.


17H00

 

Rencontre avec Jane Audoli-Courtault, auteur.
Présentation de l’ouvrage « Bernard Courtault – Lettres du Mont Valérien » et de la pièce de théâtre « Tribunal XXI ».

Tout l’après-midi : rencontres et échanges avec les vétérans de la France Libre et de la Résistance intérieure. Présence de plusieurs auteurs d’ouvrages sur le sujet, séances de dédicaces.

Entrée libre
Halle aux Toiles


Dimanche 25 avril :

16H00


Spectacle théâtral


« Tribunal XXI »

Cette pièce, écrite par Jane Audoli-Courtault et mise en scène par Jérémie Fabre, relate l’histoire et les derniers jours d’un jeune résistant de 20 ans, Bernard Courtault, fusillé au mont Valérien le 3 novembre 1943.


Entrée : 12 euros
Théâtre d’Alençon

 



Renseignements et réservation :

Librairie « Le Passage » 8, rue du Bercail – Alençon
Numéro du secrétariat de « Vive la Résistance » modifié le 04/05/2013 : 01 47 82 31 14


Du 22 au 25 avril

Expositions

« L’espérance doit-elle disparaître ? »
Réalisée par le musée de la Résistance nationale de Champigny-sur-Marne.

« De Gaulle et la France Libre »
Réalisée par la Fondation de la France Libre

(Visites de 14 heures à 19 heures)

Entrée libre
Halle aux Toiles

 

 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle. dans ACTUALITE logoassociationvivelaresistancenew2

TDR à Vive la Résistance 2010

 

Cliquez sur cette image pour retourner sur la page d'accueil

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

21 juillet, 2009

65ème Anniversaire de la Libération de la Sarthe et de l’Orne par la Division Leclerc.

Classé sous ACTUALITE,CEREMONIE,COMMEMORATION,JOURNEE TEMOIGNAGE — vivelaresistance. @ 17:05

alenon.jpg

 

Programme des conférences – débats proposées par « Vive la Résistance » :


11 août 2009


 » Commune de Saint-Germain-sur-Sarthe « 


Cérémonie : 10 heures (Carrefour de La Hutte), 10 heures 30 (monument aux morts).

Conférence-débat : 11 heures – salle communale

 » Commune d’Ancinnes « 


Cérémonie :
15 heures

Conférence-débat : 16 heures

 » Commune de Fyé « 


Cérémonie : 18 heures 30 (suivie d’une rencontre avec les vétérans).


12 août 2009


 » Ville d’Alençon « 


Cérémonie :
11 heures (Monument Leclerc)

Conférence-débat : 15 heures 30 – Halle au Blé

Cérémonie : 18 heures (Char Valois – Carrefour de la Croix de Médavy)

Cette cérémonie, sur le site historique de la Croix de Médavy, permettra de commémorer les durs combats engagés sur ce lieu par la 2ème D.B. du général Leclerc (Sous-Groupement Putz)  juste après la Libération d’Alençon.

13 août 2009


 » Commune d’Écouché « 


Cérémonie : 11 heures 15 (cimetière), 11 heures 45 (Char Massaouah)

Déplacement sur le site du PC de Fleuré à 15 heures 30.


Conférence-débat : 17 heures (salle des fêtes d’Écouché)


14 août 2009


 » Commune de Carrouges « 


Cérémonie : 11 heures

Conférence-débat : 16 heures (salle du Chapitre)

 

logoassociationvivelaresistancenew2.jpg200px2edbinsigne.jpg

 

sanstitreoioioi1.jpg

14 juillet, 2009

Hommage à Maurice Mallet et Jacques Hochin.

Classé sous ACTUALITE,CEREMONIE,HISTOIRE — vivelaresistance. @ 16:17

Maurice MALLET

mmallet.jpg
Maurice Mallet, né à Saint Denis sur Sarthon en 1923.
Sergent des Forces Françaises de l’Intérieur de l’Orne, Croix de guerre, Médaille de la Résistance.

 

Dès le 29 Mai 1940 il n’accepte pas que la France soit vaincue sans se battre jusqu’au bout. Il veut rejoindre l’Armée de l’Air et pour cela, il imite la signature de sa mère sur son acte d’engagement car il a seulement dix sept ans.Les autorités militaires le refusent, le trouvant trop jeune.En 1941, Il part pour Istres et devient Aspirant de l’Armée de l’Air.
En 1942, les Allemands envahissent la zone Sud. Il tente alors de rejoindre l’Afrique avec l’espoir d’aller en Angleterre pour se rallier au Général de Gaulle mais les circonstances ne le lui permettent pas. Il revient à Saint-Denis et devient le responsable du Groupe VII de la
Résistance d’Alençon.
Le Bureau de Londres le compte dans ses effectifs à partir du 1er Décembre 1942.

Jacques HOCHIN

jhochin.jpg
Jacques Hochin, né à Fresnay sur Sarthe en 1921.
Soldat des Forces Françaises de l’Intérieur de l’Orne, Croix de guerre, Médaille de la Résistance.

 

En 1941, Il est convoqué au Mans par le Service du Travail Obligatoire et part pour cette ville. Il poste une lettre à sa mère lui confirmant sa volonté de se rendre en Allemagne ce qui la protège en cas de représailles.
Cette stratégie lui permet de se cacher à Saint-Denis-sur-Sarthon.
C’est là qu’il est entré en contact avec André Mallet du Groupe VII.

Bref rappel historique :

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, des mouvements de
résistance contre l’occupation allemande se sont organisés
dans le département de l’Orne. Parmi eux, le Groupe VII de
Saint-Denis-sur-Sarthon, rattaché à l’Armée Secrète d’Alençon
avait été constitué par :

André et Maurice Mallet,
Jacques Hochin,
Bernard Dufrou
Pierre Dambry
Bernard Fresnay
Raymond Justice
André et René Sylvestre
Roger Piard

Ces jeunes hommes refusaient l’occupation nazie et étaient
des réfractaires du Service du Travail Obligatoire.
Le groupe VII participait aux actions du Plan « Tortue » (aide
apportée par la Résistance française aux Alliés au moment de la Libération).
Afin d’être plus en sécurité, ils s’étaient repliés dans une maison isolée formant ainsi le Maquis de Courtemiche et préparaient leurs actions de harcèlement contre l’ennemi (abattage d’arbres pour provoquer des barrages routiers, coupures de réseaux téléphoniques, etc.). Ils stockaient les armes récupérées lors des parachutages des Alliés dans des caches naturelles qu’offrait la forêt, et se tenaient prêts pour participer à la libération de la région. Il y avait avec eux, Samba Konaté et Jean Azéma, deux soldats français africains qui avaient été faits prisonniers par les nazis et laissés sur le territoire français.
Mais, depuis le Débarquement des Alliés en Normandie le 6 Juin 1944, de véritables opérations de ratissage étaient systématiquement lancées par les Allemands contre les petits maquis qui s’étaient constitués dans le département de l’Orne.
Le 24 Juillet 1944, au matin, M. Bouilhac, Chef de la Résistance d’Alençon est arrêté à son domicile par la Gestapo.
Accompagné d’un officier allemand et de deux autres français endimanchés, Bernard Jardin, chef de la Gestapo française de l’Orne, conduit l’expédition. Tous se rendent dans l’après midi à Saint-Denis-sur-Sarthon.
Maurice Mallet est arrêté brutalement chez sa mère. Il est conduit jusqu’au maquis où Jacques Hochin monte la garde près d’un Fusil Mitrailleur. Sous la contrainte, les deux jeunes résistants doivent montrer où sont cachées les autres armes et les transporter jusqu’à la Traction Citroën laissée dans la cour du moulin de la Sourdière, un peu plus bas. Pour finir la Gestapo tente de détruire la maison par le feu.
Bernard Dufrou, arrivé sur les lieux entretemps pour prévenir de l’arrestation de Maurice, est lui aussi fait prisonnier.
Le triste cortège redescend vers le moulin de la Sourdière. Les trois jeunes gens sont mis en posture d’exécution dans la cour. L’officier nazi délègue la sinistre besogne et va s’amuser avec le petit chien du moulin. Sous la menace des mitraillettes des trois Français Gestapistes, les jeunes résistants, à genoux, demandent à réciter leur prière. Jardin ordonne brutalement qu’ils se relèvent. Les cris fusent : «Vive la France» avant que Bernard Jardin n’abatte Maurice puis Jacques d’une rafale dans la nuque. Profitant du moment où Jardin rechargeait son arme et du manque de réaction des deux autres, Bernard Dufrou s’enfuit, réussit à se protéger en passant derrière la voiture ; on tire sur lui mais il parvient à aller dans le bois grâce à la pénombre qui s’installe et à rester caché malgré ses graves blessures.
C’est grâce à son témoignage que l’on connait les circonstances de la mort héroïque des deux jeunes garçons.

sanstitreoioioi1.jpg

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

4 février, 2009

Raymond Ciroux au collège Louise Michel le 27 janvier 2009.

Classé sous ACTUALITE,HISTOIRE,TEMOIGNAGE — vivelaresistance. @ 16:47

Cliquez deux fois sur l’image ci dessous pour bien voir l’article

articleofrciroux28012009.jpg

 

sanstitreoioioi.jpg

20 janvier, 2009

Semaine spéciale « Hommage aux Républicains espagnols », à Alençon, du 21 au 25 avril 2009.

Classé sous ACTUALITE,RENDEZ VOUS,semaine speciale — vivelaresistance. @ 17:28

flyerespagnerecto011.jpg

Semaine spéciale
Hommage aux Républicains espagnols
« 70ème Anniversaire de la Retirada »
Alençon 21/25 avril 2009


(Ce programme est susceptible d’être modifié et complété)

 

Mardi 21 avril

 

« 18h00« 

Conférence d’Evelyn Mesquida sur  « La Nueve ». Les Républicains espagnols dans la 2ème D.B.


« 18h45 »


« Inauguration officielle »

Salle : Halle aux Blés, Alençon

 

« 21h00« 

Spectacle théâtral intitulé« Ma guerre en Espagne, ou de l’encre dans les bottes ».

Par Bruno Spiesser et la Compagnie Fébus.

« Entrée : 10 euros« 

(avec représentation pour les scolaires l’après-midi)

SALLE : Scène Nationale d’Alençon

 

 

Mercredi 22 avril (soirée)


Soirée Concert avec le groupe
« El Comunero »


Chants de lutte de la république espagnole


On y retrouve des chants traditionnels, des poèmes mis en chanson par Paco Ibanez, l’émouvante « A las barricadas » ou « l’Estaca » de Lluis Lach mais aussi le poète et guitariste argentin Atahualpa Yupanqui ainsi que des compositions propres.


« Entrée : 10 euros« 

 
Formule repas-concert (dès 19 heures)

 

Des spécialités espagnoles pourront être servies avant et pendant le concert avec l’Association normande « France-Espagne ».


SALLE : Halle aux Toiles d’Alençon

 

Jeudi 23 avril

 

En présence de plusieurs Anciens Républicains et Guérilleros

 

« Après-midi (réservé aux scolaires) »

diffusion du Film documentaire d’Emile Navarro « De la Retirada à la Reconquista ». Rencontre et débat avec l’auteur et les Grands témoins.

 

« Soirée (20h30) »

 

Conférence – débat  avec Henri Farreny « Nouveaux regards sur les Républicains Espagnols » et Progreso Marin « Exilés espagnols, la mémoire à vif ».

 Henri Farreny : Professeur des universités de Toulouse, Directeur de la publication du bulletin d’information de l’Amicale des Anciens Guérilleros Espagnols en France (F.F.I.).

 Progreso Marin : Ecrivain, poète, auteur de plusieurs ouvrages sur la Guerre d’Espagne et la mémoire des exilés espagnols.

 « Entrée libre« 

 

SALLE : Halle au Toiles, Alençon

 

Vendredi 24 avril

 

« Après – midi (17h)« 

 

Conférence de Gérard Bourdin et Gabrielle Garcia « Les exilés espagnols en Normandie et Bretagne ».

 « Entrée libre« 


Salle : Halle aux Blés
, Alençon

 

Samedi 25 avril

 

« Après-midi (15h) »


conférence de
Véronique Olivares « Les femmes espagnoles, de la guerre civile à la lutte contre l’occupant nazi en France »

 

« Après-midi (16h)«  

 

« Après-midi (15h/17h)« 


Présentation d’ouvrages et dédicaces avec la présence des Editions Tiresias et de plusieurs auteurs.

« Entrée libre« 


Salle : Halle aux Blés
, Alençon

 

Exposition « Carteles de la Republica »,
mémoire, culture, Histoire

 

Pendant toute la semaine sera présentée, au public et aux scolaires, l’exposition « Carteles » réalisée par l’Association « Mémoire de l’Espagne Républicaine ». Reproduction d’affiches de la République espagnole et de la Guerre d’Espagne.

« Entrée libre« 

 

Salle : Halle au Blé, Alençon

 

( Exposition « salle Halle au blé », et « salle Halle aux Toiles » a « Alençon ». Du 21 au 25 avril )


Exposition « 1930 – 1975, les Républicains espagnols pour témoins »
L’Espagne féodale, du XIX siècle, l’avènement de la république, la guerre civile espagnole et les « rouges » espagnols dans la Seconde Guerre mondiale, aujourd’hui leurs descendants.
Un drame historique, au delà du seul événement espagnol, présenté comme l’histoire commune à nos deux pays et de fait à l’Europe.
Une histoire en 15 panneaux, à découvrir, à s’approprier et surtout à partager.

« Entrée libre« 

 

Du 21 au 25 avril :
Halle au blé / Halle aux Toiles

 

 

sanstitreoioioi.jpg

 

Des publicités intempestives et indépendantes de notre volonté peuvent apparaître momentanément. Nous en sommes désolés.

123

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus